Site de Léonce BOURLIAGUET

 

Le rat examinateur

 

 

 Aussi misérable, malgré une prudence encore plus grande et proche de la lâcheté, fut le vieux rat Garidin. Celui-là non plus ne sut pas retrouver le chemin de Merlande, encore qu’il se crût très savant. Il arriva dans une contrée inconnue où il découvrit un trou confortable, et, se sentant fatigué, résolut de s’y établir pour un temps.

« Ici, pensa-t-il, je suis en sûreté ! Et je ne recevrai personne sans lui avoir fait subir au préalable un examen sérieux pour savoir à quelle bête j’ai affaire. Selon sa réponse, je n’aurai plus qu’à me montrer ou à rester au fond de mon trou. »

Et, là-dessus, un petit somme réparateur.

 

Or, bientôt, il entendit un frôlement. Il se réveilla et demanda :

- Qui est là ?

- Un ami qui veut te parler !

- Bon, mon ami, je sortirai si tu réponds à cette question : QUEL EST LE PLUS COURT CHEMIN D’UN POINT A UN AUTRE ?

- La ligne zigzag.

- Passe ton chemin ! s’écria Garidin, tu es le serpent ! 

 

 

 

 

.......................................................

 

Un moment après, de nouveau il y eut un léger bruit. Le vieux rat se réveilla et demanda :

- Qui est là ?

-Un ami qui a deux mots à te dire !

-Bon, mon ami, je les écouterai si tu réponds à cette question : QUE FAUT-IL FAIRE AUSSITOT APRES AVOIR MANGE DE LA MORUE ?

-Aller boire au ruisseau !

-Passe ton chemin ! s’écria Garidin, tu es le chat ! 

 

.......................................................

 

IL vint encore quelqu’un devant la porte. Le vieux rat se réveilla et demanda :

- Qui est là ?

- Un ami qui veut te demander conseil.

- Bon, mon ami, je te conseillerai si tu réponds à cette question : QUEL EST LE PLUS DETESTABLE DES INSECTES ?

- La puce !

- Passe ton chemin, s’écria Garidin, tu es le chien ! 

 

.....................................................

 

Cela bougea encore une fois. Le vieux rat se réveilla et demanda :

- Qui est là ?

- Un ami qui veut prendre de tes nouvelles.

- Bon, mon ami, je t’en donnerai si tu réponds à cette question : EN QUEL QUARTIER DE LA LUNE SOMMES-NOUS ?

- Au dernier quartier.

- Passe ton chemin, s’écria Garidin, tu es le hibou ! 

 

....................................................

 

Or, le lendemain, quelqu’un s’étant arrêté devant sa porte, le vieux et malin rat recommença ses questions : QUEL EST LE PLUS COURT CHEMIN D’UN POINT A UN AUTRE ?

- La ligne zigzag.

- Passe ton chemin ! s’écria Garidin, tu es le serpent ! 

 

Mais l’autre resta là. Le vieux rat lui posa la seconde question : QUE FAUT-IL FAIRE AUSSITOT APRES AVOIR MANGE DE LA MORUE ?  -Aller boire au ruisseau ! -Passe ton chemin ! s’écria Garidin, tu es le chat ! 

 

Point : on ne s’en alla pas. Alors Garidin essaya de sa troisième question : QUEL EST LE PLUS DETESTABLE DES INSECTES ?  - La puce !  - Passe ton chemin, s’écria Garidin, tu es le chien ! 

 

En vain. L’autre était toujours là. Le vieux rat reprit salive et lui posa sa quatrième question : EN QUEL QUARTIER DE LA LUNE SOMMES-NOUS ?  - Au dernier quartier.  - Passe ton chemin, s’écria Garidin, tu es le hibou ! 

 

Aucun succès. Cela bougeait toujours devant la porte.

 

Alors le vieux rat astucieux, cette fois – et ce n’était pas la première – se posa une question à lui-même :

- Quelle est donc cette bête qui est à la fois chien, chat, serpent et hibou ? 

 

Et, curieux de la voir, Garidin avança prudemment le nez dans la porte pour en prendre une image. Aussitôt il fut attrapé par le taupier1 du village, qui savait la langue et les ruses de tous les animaux, et qui lui fit ce compliment :

 

 

 

 

Pauvre docteur, cet examen

T’a tout droit conduit dans ma main.

Je t’ai cueilli plus facilement qu’une pomme :

Tu te croyais savant, mais tu l’es moins que l’homme

Chat, chien, hibou, serpent, ma race en est la somme,

Et de la rencontrer fut ton mauvais destin. 

 

 

1 Chasseur de taupes, pour leur peau et pour en débarrasser les champs.