Site de Léonce BOURLIAGUET

Saint François

 

Le hanneton du Poverello

Le cantique des genévriers

Le cheval de Saint François

 

Bien qu’agnostique déclaré, Léonce Bourliaguet était un lecteur attentif de Saint Augustin et de Saint Jean de la Croix mais sa préférence et son admiration allaient à Saint François d’Assise  (Le Poverello = le petit Pauvre). Toute sa vie il garda un exemplaire des « Fioretti » près de lui pour de fréquentes relectures.

Cette profonde admiration est à l’origine d’une dizaine de contes d’une grande originalité et d’une philosophie relative aux êtres et aux choses perceptible dans toute son œuvre.